Naberus – Demenzia Mortis – Interview

Voici l’interview de Naberus, le talentueux et sombre chanteur de Demenzia Mortis.

Photo : Moris DC

Pourquoi ce nom de groupe?

 On peut traduire « Demenzia Mortis » par la démence de la mort. On voulait quelque chose de pas trop long, que tout le monde comprenne et retienne.

 

 

Comment définissez-vous votre musique ?

 Au fil des années notre musique s’est inscrite dans le style black/death metal. Tant par la musique, que vocalement, Demenzia Mortis proposait un bon compromis entre le black et le death metal. Néanmoins, la volonté du groupe est de balancer davantage vers le Black Metal. Nous venons de sortir l’album ANTI KULT, mais cette période fait que nous sommes désireux de mettre les bouchées doubles !

 

Comment vous-êtes-vous rencontrés ?

 Grabak Hellfire (guitare) est l’oncle d’Ax Hell (batterie). Grabak a en effet évolué avec son frère au sein de Nemesis Irae pendant presque 30 ans. Avec DM, c’est avec un autre membre de sa famille qu’il poursuit l’aventure obscure. Quant à Asmodeus (basse), c’est un ami de longue date des deux musiciens présentés précédemment. En ce qui me concerne, j’ai croisé le chemin des gars sur Facebook. J’ai posté une annonce sur un groupe Facebook, et Asmodeus y a répondu. Un peu après, le 9 mai 2015, j’intégrais officiellement le groupe.

 

 

Depuis combien de temps existe le groupe ? Qui l’a créé ?

Demenzia Mortis s’est formé en décembre 2014, à l’initative d’Asmodeus et Ax Hell.

 

 

A quel âge avez-vous commencé à écouter du métal ? Quel(s) groupe(s) ?

 Cette question ne me rajeunit pas ! haha
Quand j’avais 5 ans j’appréciais déjà le morceau « I Was Made For Loving You » de Kiss, qui passait sans cesse à la radio ! A l’époque je ne savais même pas ce qu’était le métal, mais ce morceau m’emballait à chaque fois. Puis à l’âge de 11 ans les choses se sont précisées. J’ai entendu parler d’un artiste qui brisait tous les codes, tous les tabous : Marilyn Manson. Je me suis intéressé à l’artiste pour au final ressentir le besoin de découvrir plus d’artistes de cet univers. J’ai exploré divers genres, divers styles, mais 18 ans plus tard, je dois dire que celui qui me fait vibrer le plus c’est le Black Metal.

 

A quel âge avez-vous commencé à chanter?

 J’ai commencé à m’entrainer avec les moyens du bord dès mes 17-18 ans. En 2011, je début une page Facebook où je publiais des covers qui, avec le recul, je dois dire que techniquement c’est immonde haha Mais comme on dit, il faut commencer quelque part…

 

 

Appréciez-vous d’autres genres musicaux différents du métal, voire totalement opposés ?

 Etant gosse j’adorais la musique classique : Mozart, Wagner, Vivaldi, Beethoven… J’adore les Beatles aussi ! J’explore parfois d’autres univers pour voir un peu ce qui s’y passe, je vais pas non plus dépenser de l’argent pour ces artistes.

 

 

Qu’écoutiez-vous avant d’écouter du métal ?

 De la musique classique par choix, Michael Jackson par curiosité et….ce qui passait à la radio, par malheur (sauf Kiss haha).

 

Etiez-vous dans un groupe avant ? Si oui, lequel ? Combien de temps ?

 Oui, un projet imaginé en 2009, mais qui n’a jamais vraiment pris forme. Donc je ne pense pas que je puisse compter ça comme vrai groupe…

 Mon premier vrai groupe est donc Demenzia Mortis.

 

Dans quel état êtes-vous quand vous jouez ?

 Au début, un fameux stress ! Je me prenais trop la tête et du coup mes prestations étaient trop « formatées », « préparées »… Maintenant je me laisse transporter, je me lâche… La spontanéité prime !

 

 

Quelles sont vos inspirations ?

 Il y en a beaucoup que pour tous les citer… Pour ce qui est des paroles, je m’inspire de ce qui se passe autour de moi, dans le monde et, à plus faible dose, de mon vécu.

 

 

Quels sont vos groupes préférés ?

 Les pionniers de Mayhem, Marduk, Dark Funeral, mais aussi Afsky, Akhlys, Nightbringer, Mortis Mutilati, Grafvitnir, Whoredom Rife et plein d’autres…

 

 

De quel groupe plus connu peut-on vous rapprocher ?

 On nous a souvent comparés à Impaled Nazarene (personnellement j’ai du mal à faire le rapprochement), mais aussi Infernal War, Infernal Majesty… Parfois Marduk, Belphegor aussi… C’est à chaque fois des compliments ! Mais on ne s’arrête pas à ça, on veut vraiment se détacher des comparatifs et faire avant tout du Demenzia Mortis.

 

 

Pourquoi avoir choisi le métal comme moyen d’expression ?

 C’est ce qui me correspond le plus ! C’est un moyen d’exutoire très efficace. Il s’agit d’une forme de création très complète qui englobe musique, écriture, art visuel… Certes je n’interviens pas à tout moment, comme par l’exemple lors de l’artwork, mais comme j’écris les paroles, j’ai une idée précise de ce qui correspondrait d’un point de vue visuel.

 

 

Quels sont les thèmes récurrents de vos compos ?

 Tant sur Memento Mori que sur Anti Kult, nous avons abordé, en quelques mots, le développement personnel au détriment des religions dominantes.

 Pour la suite, nous allons opérer un certain changement tant au niveau musical, que du thème. Pour le moment je préfère ne pas en dire plus.

 

Quelle est votre compo fétiche ?

 Question difficile ! En live j’apprécie beaucoup Memento Mori, Above And Beyond et Triste Paysage !

 

 

Avez-vous de projets ? Lesquels ?

Avec DM, nous venons d’annoncer le logo, qui fut revisité par l’inégalable Christophe Szpajdel, qui a créé le logo de centaines de groupes dont certains noms prestigieux comme Emperor ou Enthroned. Comme dit plus, des changements importants sont opérés musicalement parlant, mais aussi tout l’aspect visuel, tant sur le net que sur scène. De grandes annonces vont suivre, mais pour le moment je garderai le silence…

 En parallèle, j’ai lancé une agence de Booking (Memento Mori Booking & Management), dont le roster compte 9 groupes (Bleedskin, Drakkar, Impureza, In Hell, Iron Flesh, Mercyless, Mortis Mutilati, Putrid Offal, et je continue à m’occuper de DM). Je suis Belge mais paradoxalement j’ai reçu énormément de demandes de groupes Français. De grosses annonces vont venir de ce côté-là aussi : tournées, participation à des festivals…. Là aussi je demande encore un peu de patience ! Et puis, vu le retour du covid, il faut voir si tout cela ne sera pas postposé, encore !

Niveau organisation, on me demande de temps à autre si le Heretic Metal Fest aura lieu. La réponse est oui, mais je refuse de me lancer dans un an de travail dans un climat d’incertitude, d’instabilité. D’autant plus que j’y engage mon argent personnel. Je joue donc la carte de la prudence.

 

Un petit mot pour nos lectrices et nos lecteurs ?

D’abord, merci à toi pour l’interview ! Merci aux lectrices et lecteurs d’avoir lu ces quelques lignes ! N’hésitez pas à jeter un œil sur tous les noms cités au cours de l’interview ! Je clôture en mettant l’accent sur ANTI KULT, le premier full album de Demenzia Mortis, sorti le 19 mars 2021 sous Sounds of Hell Records ! Si vous avez aimé notre EP, vous apprécierez également Anti Kult !